Dans Los ritos de género (Les rites du genre), l’artiste Damián Siqueiros utilise le langage iconographique de l’art religieux pour explorer avec subtilité les questions du genre et sa diversité.

Le rite, comme expression des règles en usage dans une religion, se répète continuellement à travers les temps et reste ancrée dans l’imaginaire collectif.  Dans l’œuvre de l’artiste, le rite devient une métaphore des règles et rituels qui affirment et font intelligibles les identités du genre.

En mêlant la forme aisément reconnaissable de la photographie de mode et celle de la peinture religieuse, les œuvres exposées questionnent l’identité du genre et invitent le spectateur à s’interroger sur la complexité de celle-ci. Par des photographies rigoureusement construites et mises en scène de manière théâtrale, l’artiste brouille les limites entre la réalité et la fiction et parvient ainsi à évoquer l’invisible, le spirituel.